Sur sa page de couverture, le Figaro Magazine (4 février 2012) pose une question essentielle : « Le net nous rend-il mégalo ? ». La question est précédée par « Génération moi.com ». Même Frédéric Beigbeder s’en prend à Facebook dans sa chronique littéraire, intitulée « la liberté malheureuse » et consacrée à « Enjoy », de Solange Bied-Chareton. Si les générations précédentes avaient disposé des outils leur permettant de s’afficher aux yeux de tous, elles n’auraient pas hésité. Aucun carcan moral n’aurait pu les en empêcher. Je pense de plus en plus que l’humain est resté le même. Seules les technologies changent, modifiant nos rapports avec l’espace et surtout avec le temps.